Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire: Ouattara en faveur d’une hausse la caution

Le président de la République sortant qui garde le flou sur sa probable candidature ou non, propose d’augmenter le cautionnement à 100 millions de FCFA afin de décourager les nombreux aventuriers qui lorgnent le fauteuil présidentiel.

C’est un président ivoirien qui est apparu détendu et songeur à Niakara, lors de son premier meeting. Un déplacement qui s’inscrit dans le cadre d’une visite d’Etat de quatre jours entamée dans la région du Hambol. Alassane Ouattara, dans un stade Nalo Bamba qui grouillait d’un public acquis à sa cause, n’a pas fait la fine bouche. Occasion pour le Président de la République, de s’entretenir avec de nombreuses personnalités, au rang desquels les cadres de son parti, les guides religieux ainsi que les autorités traditionnelles de Hambol. Rencontre au cours de laquelle, le chef de l’Etat ivoirien en fin de mandat s’est exprimé au sujet de sa probable candidature élection présidentielle d’octobre 2020.

Une incertitude contiguë

« Je peux vous dire que ces élections se passeront bien, elles seront transparentes, elles seront équitables comme en 2015. Je souhaite que ceux qui auront perdu appellent le vainqueur pour le féliciter. J’ai dit le vainqueur, je n’ai pas dit Alassane Ouattara. Mais cela ne veut pas dire que je ne serai pas candidat. Ma réflexion continue parce que la Constitution me l’autorise », a précisé, le Président de la République. Visiblement, à moins d’un an de l’échéance, le président sortant continue d’entretenir le flou sur sa probable volonté de participer à la course pour la succession de son fauteuil. Il a ainsi rassuré les uns et les autres, qu’il n’ya aucun plan d’éviction contre qui que ce soit et que tous ceux qui voudront aller aux élections, peuvent se jeter à l’eau sans crainte.

Une augmentation substantielle de la caution

Alassane Ouattara a émis le souhait de voir passer la caution à l’élection présidentielle, du simple au quintuple. Actuellement de 20 millions, il souhaiterait que ce montant franchisse la barre 100 de FCFA augmente, pour ainsi suivre l’exemple d’autres pays. «Au Bénin, je crois qu’il l’a mis à 500 millions FCfa. Si on met à 500 millions, Jean Louis Billon seul pourra payer la caution. Donc Jean Louis tu es d’accord qu’on mette à 500 millions ? (Rire). Je pense qu’il faudra mettre la caution au minimum à 100 millions FCfa. Parce que si on veut être Président de la République on peut au moins sortir 100 millions pour sa campagne», s’est justifié, Alassane Ouattara. Le Chef de l’Etat demande au gouvernement de ne pas suivre l’exemple de certains pays, à l’instar de la Guinée-Bissau. «Je viens d’avoir les résultats de la CEDEAO en Guinée-Bissau, il y avait 12 candidats. Mais sur les douze candidats, trois d’entre eux ont 98% des suffrages. Ça fait que les huit autres, c’était du gâchis», a-t-il ajouté. Un scrutin qui s’annonce mouvementé, notamment avec la libération de son adversaire d’hier Laurent Gbagbo, et le jeu d’alliance Soro / Ble Goude, qui se profile à l’horizon.

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here