Cameroun : Récompense des meilleures pratiques communales de développement local

Le concours a été lancé le 07 avril 2021 à Yaoundé par le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunal(Feicom). C’était sous l’œil vigilant du ministre de la Décentralisation et du Développement Local.

 

 

A5 NEWS – Qui remportera le 4e prix National Feicom cette année ? La question est sur toutes les lèvres au regard du montant mis en jeu par le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunal ( Feicom) basé à Yaoundé, siège des institutions politiques du pays.

En effet, dans l’optique d’impulser la dynamique locale, le Feicom avec l’appui de l’ONU-Habitat, avait décidé le 15 septembre 2010, d’encourager toutes les collectivités territoriales décentralisées qui s’illustrent dans la mise sur pied des initiatives de développement local.

105 millions FCFA, c’est la cagnotte de cette 4e édition qui vise à récompenser 13 collectivités territoriales décentralisées.

D’après Philippe Camille Akoa, Directeur général du Feicom, le concours pour le prix National Feicom est ouvert aux communautés urbaines, aux communes et à leurs regroupements ayant une existence légale. Le premier de cette compétition va empocher la somme de 50 millions FCFA, le deuxième, 20 millions FCFA et le troisième, 10 millions FCFA.

05 domaines ont été retenus. Il s’agit de la gestion des ressources, la gestion des équipements et infrastructures, la gouvernance locale, le développement durable et enfin, le développement économique et local. Trois organes institutionnels sont mis en place pour assurer l’organisation de ce grand prix : le secrétariat technique qui est l’organe exécutif, le comité de pilotage ( organe d’orientation) et un jury international ( organe de délibération). L’innovation de cette 4 édition,  c’est le prix spécial Alioune Badian en hommage à un des  membres du jury.

 

 

Rappel mémoire

Le prix National Feicom est rendu à sa 4e édition. La 1er lancée en novembre 2011 avait été remportée par la commune de Bangangté pour son initiative baptisée « Hygiène et Salubrité dans la ville ». 108 communes et communautés Urbaines et leurs regroupements avaient présenté 138 commissions; la 2e en 2016 a vu le couronnement du Syndicat des communes du Mbam et Inoubou (SYCOMI). Il avait présenté un projet « Gouvernance Intercommunale de Service public de l’eau et l’assainissement de base en milieu rural ». Dans le domaine de la gouvernance locale, 104 communes, communauté urbaines et leurs regroupements avaient présenté 134 commissions. La 3e édition du 29 mars 2019 avait été remportée par la commune de Garoua 2e  pour son initiative « Autonomisation de la Femme à travers le système d’épargne et de crédit ».

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here