Diplomatie : Joe Biden et Vladimir Poutine, vers un retour à la guerre froide ?

Les relations diplomatiques entre les Etats Unis et la Russie s’annoncent tendues depuis l’entrée de Joe Biden à la Maison Blanche le 20 janvier 2021. Le successeur de Donald Trump n’a pas loupé l’occasion d’exprimer ouvertement ses intentions au cours de son entretien téléphonique avec son homologue russe le mardi 26 janvier 2021.

 

 

A5 NEWS – Au menu des échanges, le président américain s’est prononcé avec fermeté sur les grands conflits qui mettent à mal la démocratie mondiale. Il a notamment été question la souveraineté de l’Ukraine, l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny et l’affaire de la cyberattaque géante imputée à Moscou par Washington.

Selon des propos rapportés par Jen Psaki, porte-parole de la maison blanche, le 46e chef d’Etat américain, réaffirme le soutien ferme des Etats Unis à la souveraineté de l’Ukraine face à l’agression persistante de la Russie. Le démocrate ne compte non plus fléchir face à l’empoisonnement d’Alexeï Navalny, l’opposant russe arrêté le 17 janvier dernier à son retour en Russie après une convalescence 05 mois en Allemagne. Il ne faut pas, en perdre de vue le traitement des manifestants pacifiques par les forces de sécurité russes.

 

 

Il a aussi été question au cours de cet entretien des ingérences dans l’élection présidentielle de 2020 aux Etats Unis, ou encore de la récente cyberattaque géante contre des ministères américains imputée à Moscou par Washington. Par ailleurs, il faut relever que des informations faisant état de ce que la Russie aurait payé des « primes » à des Talibans pour tuer des soldats américains en Afghanistan.

LIRE AUSSI

Etats Unis et Russie, climat de méfiance

Déterminer à réaffirmer la « supériorité » des Etats Unis face à la Russie, le président américain a dit clairement que les Etats Unis agiront avec fermeté pour défendre les intérêts nationaux américains face aux actes de la Russie qui nuiraient au peuple américain et à ses alliés. Confirme un communiqué de la maison blanche.

La présidence russe pour sa part dit soutenir « une normalisation des relations entre la Russie et les Etats Unis » qui, pour Poutine, « répondre aux intérêts des deux pays, mais aussi de ceux de toute la communauté internationale, étant donné leur responsabilité particulière dans le maintien de la sécurité et de la stabilité dans le monde ».

 

 

Malgré l’offensive américaine impulsée par Joe Biden et le recul apparent de Poutine, les deux Etats sont restés accroché à l’ « accord de principe » en affirmant leur intention conjointe de proroger le traité « New Start » sur la limitation des armes nucléaires qui expire le 5 février à Washington.

Après la Russie à qui le tour ?

L’écho des échanges entre les présidents russe et américain suscite sans doute moult interrogations. Quelle sera la politique Biden pour l’ordre mondial en général et pour l’Afrique en particulier ? Pour l’instant, il est impossible de se prononcer avec exactitude.

Toutefois, au regard du caractère rigoureux de l’homme et de ses intentions face à la sauvegarde des intérêts américains en péril à quelque endroit que ce soit, certains esprits aiguisés projettent des lendemains difficiles avec Biden aux commandes.

 

Par A5 NEWS l Martin Ngane

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here