Europe :  Effondrement de la Super Ligue après le désistement des six clubs anglais engagés

Les espoirs de la réussite du nouveau projet d’organisation d’une compétition concurrente à la Ligue des Champion s’effondrent après l’annonce dans la nuit 20 avril 2021 du désistement des six clubs anglais engagés au projet.

 

 

A5 NEWS, Europe , Sport – Le projet de la Super Ligue n’a pas fait long feu. Elle aurait fait trembler le football européen pendant 48 heures. En deux jours seulement, le projet de Super Ligue s’est effondré comme un château de carte.

En effet, dans la nuit du 20 au 21 avril 2021, la moitié des clubs engagés, en particulier les six (06) anglais se sont retirés. Ces grosses écuries de la Première Ligue anglaise ont fini par céder sous la pression à la fois des dirigeants de l’UEFA, de leurs dirigeants politiques et de leurs supporters.

Ils pensaient convaincre les amoureux du football en leur proposant quelques grands matchs au sein d’une compétition où les trois-quarts des participants seraient qualifiés d’office. Ils ont cru anticiper les critiques, mais devant une levée de boucliers des fans, cela n’a pas été possible.

La méfiance à ce projet était très grande. En Angleterre, pays de football où six (06) clubs allaient faire sécession, cette compétition était vu comme une honte, une trahison pour les supporters. Le 20 avril 2021, des centaines de supporters de Chelsea FC ont manifesté devant l’entrée du stade avant un match de leur club. Suite à cette pression, les clubs anglais n’avaient pas d’autre choix que de jeter l’éponge et de renoncer au projet.

 

 

La victoire du football populaire

Cette nouvelle, sans l’ombre d’un doute, est la victoire du football populaire face aux grands actionnaires milliardaires. Outre la pression des supporters et fans de football, des entraineurs et joueurs ont aussi affirmé leur rejet. Pep Guardiola entraineur de Manchester City, premier club à quitter le projet, a officiellement critiqué cette démarche qui n’aide pas le sport. De même, les joueurs des Reds de Liverpool ont manifesté leur opposition et ont publié un communiqué de retrait.

A LIRE AUSSI

Ce succès est aussi attribué à l’instance européenne du football l’Union Européenne des Association de Football (UEFA). En effet, après l’annonce de l’affranchissement de ses dissidents, l’instance a multiplié des menaces de sanction.

 

 

 

Au regard de l’effet que pouvait produire ces menaces en cas de leur application, l’on aurait eu droit à la suspension des clubs à d’autres compétitions et les joueurs ne pourraient plus représenter leurs sélections nationales donc plus Euro et de Coupe du Monde.

Face à ces menaces, il y avait de quoi à ce que les clubs frondeurs reviennent sur leurs décisions. Le président de l’UEFE le Slovaque Aleksander Čeferin affirme qu’il veut rebâtir l’unité du football européen. « Le chantier est immense, certes ce projet de Super Ligue ne verra pas le jour, mais il a fait beaucoup de dégâts, mais ce qui a pu être sauvé l’a été ».

 

 

Il faut aussi souligner que l’Inter de Millan club actuellement à la tête de la Série A Italienne a claqué la porte.

Rappelons que lundi dernier, douze (12) des plus grands clubs européens avaient décidé de créer leur compétition. Une Super Ligue fermée qui avait pour objectif de concurrencer la Ligue des Champions. Ce groupe était constitué de six anglais (Manchester City, Manchester United, Liverpool, Tottenham, Chelsea, Arsenal), trois espagnols (Barcelone, Réal de Madrid, Atletico de Madrid) et trois clubs Italiens (Inter de Millan, Millan AC, Juventus).  Cette compétition devait inclure vingt clubs dont les douze fondateurs et huit invités.

 

Par A5 NEWS

 

Facebook Comments Box

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here