La Côte d’Ivoire se balade dans le monde à travers l’écrivain français  Robert Mondange

Terminé capitaine de l’armée de l’air français à 45 ans, Robert MONDANGE a réussi à faire balader la Côte d’Ivoire à travers des actions humanitaires et éducatives.

Soucre photo : KOUA Brou Jacques
Soucre photo : KOUA Brou Jacques

Lors de ses nombreux voyages en Afrique, l’ex-capitaine s’était établi momentanément dans le sud de la Côte d’Ivoire, à Azopé précisément, à Assikoi, 112 km d’Abidjan pour apporter sa pierre à l’édification de cette fertile localité.

À Assikoi, les autorités traditionnelles, religieuses, administratives et les riverains se souviennent encore de cette bibliothèque, de cette pharmacie et de ce centre de santé équipé de lits médicalisés offert par Robert Mondange à partir des années 95 et 96.

Même si une partie de cette liste avait fini dans le ventre de la crise ivoirienne de 2002, les sous-préfets n’ont pas manqué de témoigner de leur marque de reconnaissance à l’ex-capitaine jusqu’en 2009.

Robert Mondange est également auteur de plusieurs ouvrages dont [« Une bibliothèque pour Assikoi », « Mémoire d’un tirailleur ivoirien », « Le secret de la tombe »] qui retracent non seulement la vie des habitants de cette localité mais aussi celle des ivoiriens.

Plusieurs familles de la localité ont bénéficié d’aides exceptionnelles, des prises en charge, des dons et la scolarisation de leurs enfants. Les témoignages en font tache d’huile.

À la retraite dans son pays à Belvèze-du-Razès en France, l’écrivain recherche des financements. Il entend rencontrer prochainement les autorités ivoiriennes notamment, la sous-préfecture d’Assikoi, le Ministère de l’Éducation Nationale de Kandia Kamara et la Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara pour poursuivre ses actions.

Au cours de cette rencontre, il sera question d’Éducation Nationale.

Nous y reviendrons !

 

Par : KOUA Brou Jacques (journaliste international)

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here