Exploitation forestière au Cameroun : Un nouveau système pour contrôler le marché du bois

Le Système Informatique de Gestion des Informations Forestières a été présenté par le ministre des Forêts et de la Faune le 1er avril 2021. Il permet de suivre le bois de la coupe jusqu’au port d’embarquement.

 

 

 

 

A5 NEWS – Le Ministère des Forêts et de la Faune vient de mettre sur pied un système Informatique des informations forestières (SIGIF2).  Il vise la gestion et le suivi de l’exploitation forestière, la traçabilité du bois et la lutte contre les exploitations illégales.

Exploitation forestière au Cameroun : Un nouveau système pour contrôler le marché du bois
Source photo : pfbc-cbfp.org

En effet, dans le souci de permettre à son département ministériel d’apporter à l’État du Cameroun sa contribution à la consolidation du tissu économique, le ministre Jules Doret s’est voulu entreprenant.

Son initiative rentre d’après lui dans le cadre de la volonté politique du Chef de l’État qui en appelle à un gouvernement créatif, innovateur et réaliste. Cette directive du Chef de l’État en 2015, a suscité le goût de l’effort chez le ministre des Forêts et de t Faune. Pour lui, le secteur forestier est une niche de ressources.

 

 

Seulement, au regard du nombre d’exploitants forestiers qui échappent aux contrôles, le Ministère des Forêts et de la Faune ne parvient pas à jouer pleinement son rôle.  Le bois de retrouve au port d’embarquement sans aucune traçabilité. Il fallait donc passer à la vitesse supérieure et le SIGIF2 est une réponse efficiente et efficace pour résoudre cet épineux problème.

Avec ses services spécialisés, le SIGIF2 a vu le jour. La version a permis d’augmenter le niveau de la qualité documentaire et de maitriser une bonne partie des informations qui jusque-là échappaient au Minefof.

En présence des autres membres du gouvernement, le ministre Jules Doret Ndongo a donné les raisons pour lesquelles l’on est passé au SIGIF2. Devenu obsolète au fil du temps, le nouveau système informatique de gestion des informations forestières est venu corriger les manquements relevés.

 

 

La révolution copernicienne

Le ministre Jules Doret Ndongo présente le système informatique de gestion des informations forestières comme une révolution dans le sous secteur forestier : «  Le SIGIF2 se présente comme le plus important, le plus ambitieux des réformes de ces dernières années dans la réforme Forestière(…). Il est appelé à suivre la totalité de la chaîne des valeurs du bois de la coupe jusqu’au port d’embarquement ».

Le SIGIF2 est constitué de deux éléments à savoir : le système de traçabilité du bois et la légalité de l’activité forestière.  Jules Doret Ndongo conclut que ces deux éléments majeurs conduisent à la délivrance des certificats de légalité. Son enjeu repose sur la célérité du traitement des données, la facilité dans la prise des décisions, la conformité de la chaîne d’approvisionnement et la maîtrise des opérateurs et exploitants indélicats. Ils n’échapperont plus à la vigilance des check-points disséminées à travers le pays et notamment sur les différents itinéraires.

D’après le Directeur des forêts au ministère des Forêts et de la Faune, le SIGIF2 est une plateforme d’échanges entre les acteurs du sous secteur forestier. C’est un logiciel en cohérence avec les exigences de performance de flexibilité et de transfert de technologies. Désormais, aucune information ne va plus échapper aux maillons de contrôle du marché du bois au Cameroun. L’on espère que le bois camerounais sera désormais plus rentable  que par le passé et que les retombées  profiteront aux petits paysans des campagnes.

 

A5 NEWS

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here