Côte d’Ivoire : Téné Birahima Ouattara , un choix audacieux pour conduire le ministère de la Défense

 

Ayant compris l’environnement politique actuel de la Côte d’Ivoire, il ressort que Téné Birahima Ouattara est le choix logique qui reste à Alassane Ouattara pour prendre la relève. La relève devant être IMPÉRATIVEMENT assurée par un ancien militant du RDR. Besoin est de choisir une personnalité qui a de la CONSISTANCE sur le plan politique et sur le plan de la gestion des affaires de l’Etat. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle Téné Birahima Ouattara apparaît NATURELLEMENT dans les esprits de certains opposants. 

 

 

A5  NEWS – Depuis le 8 mars 2021 donc, Téné Birahima Ouattara, surnommé « photocopie » du fait de sa forte ressemblance avec Alassane, son frère aîné de chef d’Etat, occupe les fonctions de Premier ministre du pays des éléphants. Le poste est encore intérimaire. Mais une dose importante d’éléments militent en faveur non seulement de la confirmation dans le pipe, mais aussi, la Côte d’Ivoire profonde formule déjà dans les chaumières le désir ardent de le voir aller plus loin.

La politique et l’économie sont comme la tortue et sa carapace. Jamais l’une sans l’autre. Et dans ce cas, l’actuel ministre de la defense  par intérim de Côte d’Ivoire jouit d’une expérience qui pourrait contraindre même les opposants ivoiriens à le voir comme la figure de la bonne transition générationnelle.

A 65 ans en effet, Téné Birahima Ouattara dispose dans son rétroviseur de nombreux faits qui attestent son efficacité dans le secteur économique privé. Un pan qu’il connaît au bout des doigts, pour avoir occupé des postes au sein des nombreuses institutions. Dans le détail, ce titulaire d’une maitrise en Economie Privée obtenue en 1982 à l’université d’Abidjan a débuté sa carrière chez Société Générale de Banques en Côte d’Ivoire( 1982-1992).

 

 

Par la suite il a été  Délégué général de la Banque Atlantique Côte d’Ivoire( 1992-1999) puis Directeur Général de la société S.N.G( 2000-2003). Le dernier poste qu’il occupe avant de s’engager auprès de l’Etat ivoirien, est celui d’Administrateur Général de l’Institut International pour l’Afrique( I.I.A).

LIRE AUSSI

Ces différents postes à hautes responsabilités dans le secteur privé, combinés à sa connaissance du milieu politique, devraient, selon de nombreux observateurs, lui permettre de concilier efficacement les fonctions de ministre des Affaires Présidentielles et de ministre de la Défense par intérim. Un poste décrit par les experts comme exigeant et stratégique, du fait des enjeux sécuritaires et économiques, tant pour la Côte d’Ivoire que pour les pays avec lesquels ce pays commerce sur plusieurs plans, qu’exploite le Cameroun en l’occurrence, ainsi que des pays de l’Afrique centrale.

Politique

Le nouveau Ministre de la défense par intérim de Côte d’Ivoire est loin d’être un blanc bec en politique. Dès 1994, il fait partie des fondateurs du Rassemblement des Républicains(RDR), devenu le parti présidentiel en 2018, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

Ce fidèle soutien du parti présidentiel, occupe son premier poste en 2011, en devenant député, de Kong, l’un des bastions familiaux. Depuis, il n’a plus quitté la scène politique ivoirienne, en étant élu successivement maire de Kong en 2013, puis Président t du conseil régional du Tchologo en 2018. Son lien de confiance avec son frère aîné́, sa riche expérience d’élu et sa fidélité́ vis à vis du parti présidentiel dont il est le trésorier historique-en font l’un des acteurs clés de la politique ivoirienne.

 

 

Pour Alassane Ouattara, le choix du nouveau patron de la primature et de la Défense par intérim a pour gage, la stabilité et de la continuité. « Téné Birahima Ouattara connaît les rouages du gouvernement, puisqu’il y occupe déjà le poste de Ministre des Affaires Présidentielles depuis mars 2012. Il cumulera donc ces deux fonctions clés, le temps de procéder à un remaniement gouvernemental consécutif à la disparition d’Hamed Bakayoko », souffle-t-on.

Par ailleurs, « pour remplacer Hamed Bakayoko, le président Ouattara a dû choisir parmi la liste très restreinte de personnalités de sa garde rapprochée.  Téné Birahima Ouattara était de celles-là tout comme Patrick Achi, explique un habitué du Palais des Plateaux. Qui poursuit, les deux hommes partagent des similarités professionnelles. Travailleurs de l’ombre, élus de terrains, fins connaisseurs du secteur privés. Téné Birahima Ouattara et Patrick Achi devraient constituer un tandem efficace pour assister le président Ouattara. »

Les opposants ivoiriens peinent à trouver des objections contre cette figure respectée des milieux business et politiques de Côte d’Ivoire. « L’objection la plus récurrente est qu’il est le frère du Président de la République. On remarquera que c’est un handicap fabriqué par les opposants qui ont plus intérêt à ne pas le voir sur leurs chemins. Parce que l’homme a un parcours politique et a une grande expérience dans la gestion des affaires de l’Etat. C’est à lui que revient incontestablement d’assurer la relève », observe une voix autorisée de la politique ivoirienne.

 

Par A5 NEWS – ►PBNE     

 

                                                                                                                     

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here