La Russie injectera plus de 40 milliards de dollars pour le développement de ses chemins de fer

En a résumant les résultats de 2020,  Andrey Belousov, premier vice-premier ministre de la Fédération de Russie  et chef du conseil d’administration des chemins de fer russes, a dévoilé les priorités pour le développement du secteur ferroviaire russe en 2021.

A5 NEWS – Lors de la traditionnelle réunion annuelle du Conseil d’administration, le premier vice-premier Ministre de la Fédération de Russie et président du Conseil d’administration des Chemins de fer russes, Andreï Belousov, a fait des déclarations fortes annonçant les actions prioritaires dans le secteur ferroviaire ayant été affecté par la crise sanitaire mondiale actuelle.

« Les Chemins de fer russes sont d’une importance existentielle pour l’économie russe. L’année dernière, la contribution de l’entreprise au PIB russe a été de 5,5 %. RZD emploie 720 000 personnes. Cela représente environ 1 % de l’ensemble des personnes employées dans l’économie, ainsi que près d’un quart des employés de l’ensemble du système de transport du pays.»  A-t-il lancé avant de souligner : « L’année dernière, nous avons été confrontés à un défi unique : la pandémie de coronavirus a durement frappé le secteur ferroviaire, en particulier le transport de passagers ».

 

 

 Pour Andreï Belousov, les Chemins de fer russes ont résisté dignement, face à la pandémie, « cette épreuve de force ». En dépit des difficultés rencontrées, la RZD a enregistré un « résultat financier positif ». Ceci a permis de réaliser un programme d’investissement d’un montant de 717 milliards de roubles.

Andreï Belousov, a évoqué « les mérites de la production, des passagers, de la logistique, de l’économie, des investissements ainsi que des éléments constitutifs de l’entreprise ».

« Je tiens à remercier toute l’équipe pour le travail accompli, tous ceux qui ont travaillé, sans exagération, dans l’urgence. Pendant cette période difficile, vous avez agi avec efficacité et sans heurts. Vous avez réussi à assurer notre fonctionnement ininterrompu et à maintenir la qualité des services de transport », a-t-il indiqué.

S’agissant des tâches de la compagnie en 2021, Belousov a noté qu’il faut avant tout assurer le fonctionnement ininterrompu du complexe de passagers dans les banlieues et les longues distances dans des conditions de reprise de la demande. Selon lui, le trafic dans les banlieues devrait augmenter de 12 % cette année par rapport au niveau de 2019.

Andreï Belousov a déclaré : « Les organisateurs des transports de banlieue – les chemins de fer russes, les régions et les sociétés de banlieue – doivent travailler de manière unifiée. Le financement des engagements doit être assuré dans son intégralité et dans les délais prévus. »

«Dans le même temps, les itinéraires non contestés et les voies d’accès aux zones d’habitation difficiles à atteindre ne devraient pas être réduits. Les avantages accordés aux citoyens qui y ont droit doivent être maintenus », a-t-il ajouté.

 

 

Le premier vice-ministre  a révélé que la réalisation inconditionnelle de tous les plans d’investissement est une autre tâche essentielle. « Le volume du programme d’investissement des Chemins de fer russes pour 2021-2023 dépasse les 3 000 milliards de roubles, dont 731,6 milliards pour l’année 2021 », a-t-il souligné.  Il a instruit une attention particulière au développement du BAM et du Transsibérien, à l’acquisition de nouveau matériel roulant et à l’augmentation de la révision de la voie.

Pour Belousov, afin d’accroître la transparence du transport ferroviaire, il est nécessaire de mettre en place un mécanisme permettant de conclure des contrats selon le principe du « take or pay » avec nos principaux expéditeurs. Il faut d’abord et avant tout régler la question du transport du charbon. Selon Belousov, cette tâche est la plus critique pour l’instant, étant donné l’importance sociale de cette cargaison.

Il a rappelé l’importance de respecter les obligations sociales envers les employés au cours de l’année à venir. « Compte tenu de la complexité de l’année écoulée et de la charge de travail de nos employés, l’entreprise doit veiller au strict respect de ses obligations sociales », a déclaré Belousov. Il a réitéré que « ces obligations sont inscrites dans la convention collective des Chemins de fer russes. Environ 100 milliards de roubles lui ont été alloués l’année dernière.»

 

A5 NEWS

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here