Les effets anti-inflammatoires des noix face au risque de maladie cardiaque

Une étude montre que les noix peuvent avoir des effets anti-inflammatoires qui réduisent le risque de maladie cardiaque. Les résultats issus de la plus grande et la plus longue étude sur les bienfaits des noix chez les personnes âgées montrent qu’une consommation régulière peut réduire le risque de maladie cardiaque en minimisant la concentration de certains biomarqueurs inflammatoires.

 

 

Les résultats  d’un essai contrôlé randomisé récemment publié dans le Journal of the American College of Cardiology, indiquent que les personnes âgées entre 60 et 70 ans qui consomment régulièrement des noix peuvent avoir une inflammation réduite, un facteur associé à un risque plus faible de maladie cardiaque, par rapport à ceux qui ne mangent pas de noix. Cette recherche faisait partie de l’étude WAHA (Walnuts and Healthy Aging) – le plus important et le plus long essai à ce jour explorant les avantages de la consommation quotidienne de noix.

Selon l’étude, menée par Dr Emilio Ros de l’hôpital clinique de Barcelone, en partenariat avec l’Université de Loma Linda, plus de 600 personnes âgées en bonne santé ont consommé 30 à 60 grammes de noix par jour dans le cadre de leur alimentation typique ou ont suivi leur régime alimentaire standard (sans noix) pendant deux ans. Ceux qui consommaient des noix présentaient une réduction significative de l’inflammation, mesurée par la concentration de marqueurs inflammatoires connus dans le sang, qui étaient réduits jusqu’à 11,5%.

 

 

 

Parmi les 10 marqueurs inflammatoires bien connus qui ont été mesurés dans l’étude, six étaient significativement réduits dans le régime alimentaire aux noix, y compris l’interleukine-1β, une puissante cytokine pro-inflammatoire dont l’inactivation pharmacologique a été fortement associée à une réduction des taux de maladie coronarienne. En conclusion, l’étude résume que les effets anti-inflammatoires des noix fournissent une explication mécaniste sur la réduction des maladies cardiovasculaires au-delà de la réduction du cholestérol.

LIRE AUSSI : Santé : L’impératif « d’agir contre le Noma »

“L’inflammation aiguë est un processus physiologique dû à l’activation du système immunitaire contre les blessures telles que le traumatisme ou l’infection, et constitue une défense importante du corps”, explique Dr Emilio Ros, chercheur principal de l’étude.

L’inflammation à court terme nous aide à guérir les plaies et à combattre les infections, mais l’inflammation (chronique) qui persiste au fil des heures, causée par des facteurs tels que la mauvaise hygiène  alimentaire, l’obésité, le stress et l’hypertension artérielle, endommage au lieu de guérir, en particulier lorsqu’il s’agit de la santé cardiovasculaire. Les résultats de cette étude suggèrent que les noix constituent un aliment qui peut réduire l’inflammation chronique, ce qui pourrait aider à minimiser le risque de maladie cardiaque – une condition à laquelle nous devenons plus sensibles en vieillissant”, a-t-il ajouté.

 

 

 

 

Alors que les preuves scientifiques existantes établissent que les noix sont un  aliment sain pour le cœur3, les chercheurs continuent d’étudier le “comment” et le “pourquoi” concernant les avantages cardiovasculaires des noix. Selon Dr Ros, “les noix contiennent un mélange optimal de nutriments essentiels comme l’acide oméga-3 alpha-linolénique, ou ALA (2,5 g / onces), et d’autres composants hautement bioactifs comme les polyphénols4, qui jouent probablement un rôle majeur dans leur effet inflammatoire et dans les autres bienfaits pour la santé”.

Références  :

Cofán M, Rajaram S, Sala-Vila A, et autres. Effets d’un régime alimentaire supplémenté en noix au cours de 2 ans sur les biomarqueurs inflammatoires. [Étude publiée en ligne avant son impression le 2 novembre 2020]. J Am Coll Cardiol. novembre 2020, 76 (19) 2282-2284.

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here