Cameroun : Journée internationale de la Paix, Mounouna Foutsou invite au vivre ensemble

L’esplanade du Ministère camerounais de la Jeunesse et de l’Education Civique sis au centre administratif, a servi de cadre, lundi 21 septembre à la célébration de la 39ème, sous le thème : « Façonner la Paix ensemble », à Yaoundé, capitale politique du pays.

 

Prenant la parole en l’entame de cette cérémonie, Mme MAHA HADJA OUZA épse IBRAHIM, directeur de l’Education Civique et de l’Intégration Nationale, a fait une brève présentation du contexte de célébration de cette édition de la JIP 2020.
C’est à la suite de la résolution 55/282 de l’Assemblée des Nations Unies du 21 septembre 2001, que ce jour est devenue la date annuelle permanente de la JIP;
Cette journée  s’est voulue être la consécration de “cesser le feu mondial dans les zones de combats et de non-violence”, a-t-elle rappelé.
« Ces journées invitent  donc tous les pays et tous les peuples à respecter l’arrêt  des hostilités durant cette journée et à commémorer avec des mesures éducatives et de sensibilisation du public aux questions liées à la paix », va-t-elle conclure.
Au Cameroun, l’édition  de cette année a été marquée par diverses activités entre autres la conférence tripartite du MINJEC, de la CNPBM ET du représentant de L’UNESCO qui a eu lieu à l’IRIC, le Webinaire entre le MINJEC et les jeunes leaders.
La présidente du Bureau exécutif national du Conseil national de la jeunesse du Cameroun, en compagnie de son équipe “les jeunes leaders”, ont procédé ensuite à la remise de la flamme de la paix au gouvernement de la République et au SNU. Elle a par ailleurs, appelé  à travers la déclaration des jeunes, à la conscience de toutes les parties prenantes à la crise du NOSO et dans la partie septentrionale du pays sur la nécessité de préserver la paix et la vie humaine.

A sa suite, l’hôte du jour, M. Louis Marie BOUAKA, représentant Régional du Haut-commissariat  des NU aux droits de l’Homme pour l’Afrique Centrale, indiquera « la consolidation de la paix est coûteuse, mais l’absence de la paix est plus coûteuse. Et, apparaît donc comme un impératif pour nous de préserver cet acquis qui nous est si cher ».
Dans son allocution de circonstance, Monsieur le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique  invite tous les jeunes à être les «  promoteurs de la paix et du vivre ensemble ».
© Afrique54.net ≥ Armand Ougock, 691154277 
Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here