Tensions gréco-turques: Ankara dénonce « les propos arrogants » du président français Macron

 

 

« Le président français Macron a une fois de plus tenu, avec ses vieux réflexes coloniaux, des propos arrogants en essayant de faire la leçon de manière hautaine », a avancé le Ministère turc des Affaires Etrangères.


[ Afrique54.net ] –  S’exprimant sur la situation en Méditerranée, notamment sur les actuelles tensions gréco-turques depuis Ajaccio, avant un sommet des pays du sud de l’Union européenne, Emmanuel Macron a ouvertement critiqué la politique expansionniste turque dans l’espace maritime grecque.

«  Nous, Européens, devons être clairs et fermes avec le gouvernement du président Erdogan qui, aujourd’hui, a des comportements inadmissibles », a lancé Emmanuel Macron .  « Il y a eu des pratiques inacceptables sur les côtes libyennes » à l’égard de la frégate française qui opérait sous commandement de l’Otan, « la Turquie a signé des accords inacceptables avec le gouvernement d’entente nationale libyen, niant les droits légitimes de la Grèce » et enfin « la Turquie a des pratiques de forage en zone chypriote (…) qui sont aujourd’hui inacceptables », a dénoncé Emmanuel Macron.

 

A lire aussi : Hüsnü Murat ÜLKÜ, Ambassadeur de Turquie au Cameroun parle des enjeux de la tournée africaine de Recep Tayyip Erdoğan

Sans attendre, le Ministère des Affaires Etrangères de la République de Turquie a pondu un communiqué dans lequel il  avance que : « Le président français Macron a une fois de plus tenu, avec ses vieux réflexes coloniaux, des propos arrogants en essayant de faire la leçon de manière hautaine ».

 Afrique54.net  vous livre ici l’intégralité de la réaction d’Ankara.

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE CONCERNANT LES DECLARATIONS DU PRESIDENT FRANÇAIS MACRON

 « No: 204, 10 Septembre 2020 – Le président français Macron a une fois de plus tenu, avec ses vieux réflexes coloniaux, des propos arrogants en essayant de faire la leçon de manière hautaine. En réalité, les déclarations de Macron ne sont que la manifestation de sa propre incompétence et impuissance. En effet, l’époque où ils n’en faisaient qu’à leur tête partout dans le monde est révolue. Macron, dont nous avons déjoué tous les plans insidieux de politique étrangère et contrecarré toutes les sombres machinations, blessé en son for intérieur, s’attaque tous les jours avec véhémence à la Turquie et au Président Recep Tayyip Erdoğan.

Le Président Erdoğan est l’un des dirigeants ayant été élus avec le pourcentage le plus élevé de voix en Europe. Le Président Erdoğan a toujours puisé sa force du peuple Turc. Le peuple et le gouvernement Turcs ont toujours été et seront toujours unis face à de telles divagations.

 

 

Il n’appartient pas à Macron de déterminer la juridiction maritime d’un pays de la Méditerranée ou d’autre pays d’une autre géographie. La France devrait prendre position en faveur de la réconciliation et du dialogue, au lieu de défendre aveuglément la Grèce et l’administration chypriote grecque, qui ont adopté des mesures unilatérales et provocatrices et pris l’UE en otage pour leurs intérêts bornés. C’est aussi une exigence qui découle de notre européanisme et du fait de notre appartenance à l’OTAN.

Lire aussi : France : Le Cran dénonce les actes racistes à l’Ecole Nationale d’Architecture de St Etienne

Le président français, encourage les tensions et met en péril les grands intérêts de l’Europe et de l’Union européenne avec son approche individualiste et nationaliste.

Le fait que la France, qui ne possède même pas de frontières avec la Méditerranée orientale et continue d’agir avec une mentalité colonialiste dans cette région, critique le partenariat, la sincérité, la coopération et la politique étrangère humanitaire et entreprenante de la Turquie dans la région, est totalement incohérent. Nous laissons au peuple français le soin de juger de l’état d’impuissance de Macron, dont la popularité ne cesse de décroitre. »

 

©Afrique54.net Eric Nganang

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here