Cameroun :  Vers un allègement de la dette de l’ensemble des communes par le Feicom 

Au cours des travaux de la 27è session extraordinaire du conseil d’administration  du Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention  Intercommunal (Feicom) tenue à Ngaoundéré  le 1er septembre 2020, le conseil a autorisé le Directeur Général de cette structure  à procéder à un allègement de 10% de la dette de l’ensemble des  communes et communautés urbaines à l’exception de celle du Nord-Ouest , du Sud-ouest et de l’Extrême-Nord.

 

 

► Afrique54.net – Au cours des travaux de la 27è session du conseil extraordinaire  du Feicom tenue le 1er  septembre dernier et présidée par le ministre de la Décentralisation et du Développement Local , Philippe Camille Akoa a présenté à sa tutelle, le niveau d’endettement de l’ensemble  des communes et communautés urbaines .

 

 

C’était d’ailleurs l’unique point à l’ordre du jour. Le tableau n’est guère reluisant au regard des montants avancés.  Le conseil a donc autorisé au Directeur  général du Feicom  à procéder à un allègement de cette dette à hauteur de 10%.   Cette mesure faut-il le rappeler,  ne concerne pas  les communes et communautés urbaines des régions anglophones et de l’Extrême-Nord.

Les communes et communautés urbaines  au Cameroun sont très endettées  à l’heure actuelle. Elles doivent de colossales sommes d’argent au Fonds d’Equipement Spécial  et d’Intervention Intercommunal (Feicom). Il faut noter que le Feicom est la banque des communes. Dans cette optique, elle est appelée à faciliter le développement local en octroyant des crédits  aux communes et communautés urbaines pour impulser la dynamique locale.

En l’état actuel des choses,  l’on note que ces entités ne parviennent pas à rembourser en temps opportun leurs dettes à cause de la conjoncture, de la fraude et de l’évasion fiscale et  des lacunes  observées dans le recouvrement des recettes municipales. La pandémie à coronavirus est venue compliquer le remboursement de ces dettes.

L’annonce de cet allègement s’est répandue comme une traînée de poudre.  Les maires d’arrondissements et maires de ville  apprécient à sa juste valeur cette « sage décision » qui constitue pour eux, une bouffée d’oxygène.  C’est un geste qui témoigne de la volonté du ministre de la Décentralisation et de Développement local et du Feicom de faciliter le travail des maires et supers maires dans le processus de développement communautaire.

 

© Afrique54.net ► Eric Nganang

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here