Concours « Huawei Seed For The Future 2020 »: Huawei Cameroun à opter pour une évaluation en ligne

Dans un contexte miné par la pandémie du Coronavirus (COVID-19), Huawei Cameroun a connu comme quelques réaménagements organisationnels.  Dans l’impossibilité de tenir le concours en présentiel, Huawei Cameroun a procédé les 1ers et 03 septembre 2020 à une évaluation en ligne.

► Afrique54.net  – Concours mis sur le signe de la transparence et de la méritocratie de par son mode d’évaluation et la composition du jury, les étudiants regroupés en deux pôles à savoir Yaoundé et Douala ont subi les auditions en ligne.  En effet, le mardi 1er septembre 2020, le jury n° 1 constitué du Dr Germain KOUKOLO, Directeur des affaires générales (DAG) au Ministère des Postes et Télécommunications (MINPOSTEL) et Dr Balla, sous-directeur de l’assistance aux étudiants au ministère de l’Enseignement Supérieur (MINESUP), représentants de leurs administrations respectives, une quinzaine d’étudiants certifiés Huawei, issus des universités et grandes écoles de Douala ont été auditionnés.

Le jeudi 03 septembre 2020, à partir du siège de l’Ecole doctorale de l’Université de Douala, le Dr MVOGO, coordonnateur de l’Académie Internet de l’Université de Douala et Cédric TSAFACK, responsable des examens et concours à l’IUC, membres du jury n°2 ont évalué les étudiants de Yaoundé, rassemblés pour la circonstance dans l’amphi de SUP’PTIC.

 A l’occasion de cette 5ème session de “HUAWEI SEEDS FOR THE FUTURE”,les étudiants camerounais certifiés Huawei, 50 au total, ont été sélectionnés au sein des 4 écoles ayant souscrits à la “HUAWEI ICT Académie”. Ces écoles sont entre autres, l’Ecole Nationale Supérieure des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’PTIC), l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de Yaoundé, Institut Universitaire de la Côte et l’Université de Douala.

Ce projet s’inscrit en droite ligne du cahier de charges de “l’accord de partenariat stratégique dans le domaine des technologies de l’information et de la communication”signé à Beijing en septembre 2018 entre le gouvernement du Cameroun et HUAWEI. Cet accord est un instrument fort de production du savoir et du savoir-faire qui a pour objectif principal, de contribuer à la formation des étudiants camerounais à l’économie du numérique via les Technologies de l’Information et de la Communication, levier indispensable pour l’émergence du Cameroun en 2035.

Rappelons que les cours de formation et de certification des étudiants qui ont débuté dans les amphithéâtres depuis janvier 2020 ont été basculés en ligne via des plateformes dédiées HUAWEI LEARN-ON depuis la crise du COVID-19. En effet, avec l’appui de Huawei des plateformes de communication, des ressources pédagogiques et des services de soutien ont été mis à la disposition des enseignants certifiés des quatre (04) écoles afin d’assurer la continuité des cours de certification Huawei.

En cette année 2020, Huawei offre aux 40 lauréats camerounais “Seeds for the Future 2020“, l’opportunité de découvrir d’une part, la langue et la civilisation chinoise et de s’immerger dans l’économie numérique sur les plateformes d’apprentissage en ligne.Il est nécessaire de relever que la création des opportunités dans le domaine de l’éducation est fondamentale afin de soutenir et promouvoir les talents des jeunes des leaders de demain. Après la première session de 2016, cette initiative a été appelée à se renouveler chaque année, en augmentant ainsi l’effectif des étudiants Camerounais formés en Technologies de l’Information et de la Communication dans le cadre du projet “Seeds For the Future”.

Le projet “Seeds For the Future”vise par ailleurs, à familiariser les lauréats aux TIC.

Il permet aussi d’amener ces derniers à être plus concrets et pétris d’expérience dans leur domaine de compétence. Depuis 2008, près de 3500 étudiants venant de 100 pays et 250 universités ont rejoint le programme “Seeds for the future” et ont voyagé pour la  chine,

 Huawei en bref

 Huawei est une entreprise fondée en 1987, dont le siège social se trouve à Shenzhen en Chine et qui fournit des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Aujourd’hui, Huawei est un fournisseur de solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud, pour les opérateurs, entreprises et consommateurs. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 170 pays dans le monde.

© Afrique54.netEric Nganang

 

 

RÉACTIONS


Dr MBALLA , Sous-directeur de l’assistance aux étudiants MINESUP, Représentante du MINESUP, Membre du JURY

HAUWEI est un partenaire stratégique

  « Le niveau est très bon et vu le grand intérêt que présente chacun des candidats,  il ne fait aucun doute que la formation qui leur sera accordée leur sera davantage bénéfique  et nous voudrions saisir cette occasion pour saluer les efforts de HUAWEI CAMEROUN  dans son engagement à la formation des jeunes dans les TICs . HAUWEI est un partenaire stratégique et de long terme».


Dr Germain KOUKOLO, DAG MINPOSTEL, Représentant du MINPOSTEL

Une jeunesse vraiment passionnée par le monde des TIC

« Nous avons eu à faire à une jeunesse vraiment passionnée par le monde des TIC.  Il y a de la qualité dans les travaux présentés par les uns et les autres.  D’ailleurs,  cette année,  le processus de pré-sélection ne pouvait donner que ce résultat,  dans la mesure où les candidats qui ont subi cet oral sont des étudiants certifiés Huawei. Nous apprecions les efforts de HUAWEI pour ce project Seed for the future qui encourage les jeunes etudiants dans le domaine des TICs.».


CEDRIC NDAWA,  Conseiller en Communication digitale

Suivre l’évolution de la digitalisation de l’Afrique avec le soutien indéfectible de Huawei

« Mes impressions sont bonnes et encourageantes car il nous a été permis de constater que malgré la pandémie sanitaire actuelle, l’éducation ne s’est pas arrêtée grâce à la détermination de HUAWEI qui a rendu possible la mise en place d’équipements TIC  de qualité. Ce qui a donné la possibilité  aux jeunes étudiants de l’ICT Academy de présenter leur projet depuis Douala face à un jury base à Yaoundé et cela dans de bonnes conditions. »

« Oui je le pense fortement car avec ce projet et  étant donné que le monde se digitalise de plus en plus, il serait plus que motivant pour ces jeunes de s’intéresser de plus en plus au développement des TICs. De suivre l’évolution de la digitalisation de l’Afrique et cela avec le soutien indéfectible de Huawei ».


Marie Joséphine MPACKCO, Créatrice de contenus

Les participants retenus pourront bénéficier d’un programme de pointe

« Déjà je tiens à  remercier Huawei qui a bien voulu me convier en tant qu’ observatrice pour cette sixième session du Programme Seeds for the future .  Je suis agréablement surprise de savoir qu’un tel programme existe au Cameroun car l’ imprégnation des jeunes étudiants dans le monde professionnel est un impératif de nos jours . En assistant aux entretiens oraux en ligne , j’ai pu me rendre compte de tout le sérieux apporté dans la sélection des candidats. Les participants retenus pourront bénéficier d’un programme de pointe , échanger avec des experts et jeunes entrepreneurs en Chine et bien évidemment concrétiser leurs idées de projet ».

« Bien évidemment . Rappelons que le programme intègre d’abord de véritables passionnés des TIC. Mais dans un monde de plus en plus connecté, informer les jeunes sur Seed for the Future , permettra de faire des TIC un maillon fort du programme de recherche des jeunes camerounais.

La 5G, le cloud computing, les Smart Cities , l’ I.A sont au coeur des nouvelles innovations numériques et de plus en plus de jeunes s’ intéressent à ces questions. Bien qu’ uniquement 4 écoles sont concernées par ce projet au Cameroun , il va s’ en dire que Huawei donnera l’ opportunité à de plus en plus de jeunes de se familiariser au secteur du développement du TIC. »

 

© Afrique54.netEric Nganang

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here