Covid 19 au Cameroun : La région de l’Est parée pour atténuer la propagation de la pandémie

Le Délégué régional , Annicet Désiré Mintop, et l’ensemble du personnel de santé sont plus que jamais engagés en première ligne avec les outils nécessaires, issus de divers appuis du gouvernement, des partenaires et des élites locale qui semblent avoir pris le taureau par les cornes.

 

 

 

La région de l’Est fait très certainement partie des toutes dernières, à avoir enregistré des cas de patients atteint du Covid 19 au Cameroun. Mais le dispositif de riposte mis en place dans cette partie du pays ne laisse personne indifférent. Entre barrières sanitaires, respect des mesures gouvernementales, et implication en première ligne du corps médical dans la sensibilisation et la prise en charge, tout y est. Et les caravanes itinérantes dans les 4 chefs-lieux de départements de cette vaste région sont devenues légion, pour le délégué régional de la santé et son équipe, qui ont depuis perdu sommeil.

Cette énième tournée en tout début du mois de mai 2020, conduite par le Docteur Annicet Désiré Mintop, délégué régional de la santé pour l’Est, a l’effet de procéder a la distribution des dons récemment offerts par l’élite du coin. “Le message que je suis venu transmettre ici est que ce don des élites  de la Région de l’Est devra être un argument supplémentaire pour renforcer les stratégies de lutte contre la propagation du Covid 19 , mais également que ces dons devront être utilisé à bon escient”.

Dr Anicet Mintop
Dr Anicet Désiré Mintop, Délégué Régional de la Santé Publique Est

« Les Chef des Districts de Santé et les présidents des Cosadi devront en ce moment utiliser tous les réseaux des agents de santé communautaire que nous avons, pour pouvoir impacter chaque village avec ces dons. En ce qui nous concerne, personnel de santé, nous sommes motivés de savoir que les élites de la Région de  l’Est sont à nos côtés, nous soutiennent et nous accompagnent », a fait savoir le Délégué régional de la santé au terme de sa tournée de 3 jours.

Trois jours donc, non pas pour parcourir les 109 002 km2 que compte la plus vaste région du Cameroun. Mais trois jours pour rallier les 4 chefs-lieux de départements de la  Boumba-et-Ngoko, du Haut-Nyong, de la Kadey, et de Lom-et-Djérem. A l’effet également de rebooster le moral du personnel médical désormais  mieux équipés pour lutter contre le coronavirus, a la suite du lot d’équipement médical envoyer au mois d’avril dernier, au personnel exerçant dans les différentes régions du pays par le Ministre camerounais de la Santé Publique, Dr Malachie Manaouda. « Nous sommes engagés plus que jamais à faire davantage dans la lutte contre le Covid 19 », affirme Docteur Annicet Désiré Mintop.

Alors que la barre de 20 cas confirmés de Covid 19 a été franchie dans la région, dont 2 guéris, l’on annonce dans les coulisses la mise en place d’un centre spécialisé de prise en charge au Covid-19 dans cette région, qui compte un nombre impressionnant de réfugiés.

« Nous avons trois sites des réfugiés qui peuvent avoir près de 37 000 réfugiés qui vivent en promiscuité donc vous comprenez que si jamais la maladie arrive dans les sites, ça peut causer beaucoup de difficultés. Voilà pourquoi le HCR en collaboration avec le gouvernement camerounais a décidé de prendre certaines actions pour appuyer le Gouvernement. En l’occurrence aux responsables sanitaires, l’aménagement des espaces de mise en quarantaine qui sont en cours de construction au niveau des sites ainsi que des cadres d’isolement. Ceci afin de pouvoir isoler tous les cas suspect. Le HCR a distribué du savon à la population locale riveraine des sites », a confié Alphonse Ngarambe, Chef du Bureau HCR Kadey et Boumba.

Si pour l’instant aucun cas de maladie lié au coronavirus n’a encore été enregistré dans les sites de réfugiés de la région de l’Est, il n’en demeure pas moins que le pire est à craindre. « Il faut admettre que la Région de l’Est est une Région vaste et enclavée. Les difficultés sont-là, c’est pourquoi nous appelons au civisme de chaque citoyen pour dire que la lutte contre le Covid-19 passera par le civisme et une discipline personnelle. Il faut respecter les mesures d’hygiène,  il faut respecter les mesures barrières, il faut respecter  le port du masque qui est obligatoire, il faut respecter la distanciation et il faut que chacun soit un ambassadeur des bonnes pratiques qui visent à barrer la voie au Covid-19 », martèle le Délégué régional de la santé.

Le Cameroun a détecté son premier cas le 6 mars, et enregistre à ce jour 2267 cas confirmés selon le dernier bilan officiel. 1221 personnes ont été guéries, soit un peu plus de la moitié du nombre total d’infections, tandis que 108 patients sont décédés.

 

Thierry Eba l Afrique-54.com l Afrique

 

getfluence.com

 

Ordre international : Les 4 vérités de Shanda Tonme sur l’après Covid 19

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here