Portrait de Samba Saphir , la prolifique écrivaine camerounaise auteure de 14 livres

Jeune camerounaise résidant en France, Samba Saphir est une passionnée de la littérature des mots et du livre. Elle met sa plume aux services des causes humanitaires en plus de s’investir dans le social, elle est auteure d’une quinzaine de livres.

Connue par ses lecteurs sous plusieurs identités parmi lesquelles Melissa, la Kangagirl, Samba Saphir est son pseudonyme d’écrivaine et Melissa son prénom. Native de la région du Centre au Cameroun, département du Nyong et Mfoumou et du village Emini. Amoureuse d’Akonolinga la belle, ville ayant pour mascotte un poisson abondant les eaux du Nyong appelé « Kanga » d’où le pseudonyme Kangagirl. Comme la plupart des écrivains, elle est une férue de lecture depuis sa tendre enfance. Son amour pour l’écriture commence à l’âge de 12 ans par la rédaction d’un journal intime.

Après l’obtention de son baccalauréat au Cameroun, elle poursuit ses études en France dans plusieurs domaines. Après un cycle de Chimie et un autre dans le domaine du Développement Durable et un crochet dans le domaine HQSE. Actuellement, elle termine des études de Responsable de Projets. Outre ses études et sa vie d’écrivaine et d’auteure, elle porte les casquettes de pigiste, scénariste et bien d’autres. Samba Saphir brille par sa philanthropie et a un goût prononcé pour tout ce qui a trait à l’humanitaire.

Fervente défenseuse de la culture, elle œuvre dans plusieurs associations. Elle est présidente d’une association à but non lucratif « LA FLAMME DE L’ESPOIR » créée en aout 2015 qui travaille en partenariat avec une association basée à Ayos au Cameroun. Cette association a pour objectif d’aider les filles mères, les femmes, les enfants… Elle est administratrice d’une autre association en France et marraine de l’orphelinat Ste-Thérèse de l’Enfant Jésus d’Akonolinga depuis 2015.

Découvrez ses ouvrages  en rechechant ici

 

 

Ses écrits évoquent des sujets de société tels que les problèmes familiaux, l’amour, la haine fratricide, des conflits générationnels. Elle dénonce en général les maux qui minent la société et désacralisent certains sujets tabous dans un style évasif et divertissant. La Kangagirl traduit aussi dans ses livres la révolte intérieure d’une femme, qui se matérialise par un style doux afin que les électeurs s’identifient aux héros et héroïnes.

Qualifiée d’auteure engagée, elle sensibilise et apporte avec humilité une dimension morale dans une société d’individualiste, avec son lot de travers et de préjugés. Au-delà de l’aspect moral et ludique, elle se plonge dans les méandres des cultures africaines et d’ailleurs, valorise les cultures et coutumes variées, elle permet à ces lecteurs de voyager, se rapprocher et s’enrichir.

La Kangegirl se démarque par sa polyvalence car ne voulant pas se limiter à un genre littéraire particulier. Elle fait ainsi dans les genres divers tels romanesque, poétique, fantasque, fantastique, polar, dramatique et spirituel. Elle commence sa carrière en janvier 2013 sur la toile comme chroniqueuse.

S’éditant dans un premier temps chez un éditeur conventionnel, elle sera frappée par les réalités du monde de l’édition qui publie non pour le bien de la littérature mais plutôt pour du gain. Face à cette situation, elle décide de s’autoéditer durant un an puis va sur Amazon où elle compte actuellement 14 livres.

 

Samba Saphir et ses publications

C’est précisément en 2014 que paru son premier ouvrage. Dès lors sa plume prolifique abonde d’idées et de créations littéraires. Cette amoureuse des lettes a publié en un temps record 14 livres en cinq ans période allant de 2014 à 2019. En Aout 2014 parus ces deux premiers livres. Le premier intitulé Liens Sacrés paru le 4 aout ce roman fait état de la place de l’homme dans la société africaine. Il relate l’histoire d’une petite fille « Lynsha » confié à sa tante après la mort de ses parents. Désirant une profonde reconstruction, elle va retrouver l’équilibre au sein de cette famille aisé et paisible jusqu’au jour où elle subit une tentative de viol de la part du marie de sa tante. Revenue à la case départ elle recommence une nouvelle vie parsemée d’embûches en quête d’un amour véritable.

Le second Le Pardon Ultime le 12 août et analyse la place de la femme dans la société africaine, le traitement réservé à la veuve et l’orphelin. La scène racontée ici est la suite du premier livre mais tourne plutôt au tour d’une héroïne « Melina », qui malgré les difficultés s’ouvrira à l’amour puis rencontre un être exceptionnel, compréhensif et tolérant qui l’aidera à surmonter et à garder courage et surtout savoir se relever et avoir foi en l’avenir.

En guerre contre le tribalisme

En 2015, elle écrit la trilogie « Du Feu Pour les Honneurs ». Ici elle traite du tribalisme, le mariage interreligieux, les mariages forcés et du génocide rwandais. Le cadre spatial dans les trois tomes correspond à la période d’avant, pendant et d’après le génocide.

Sa plume connaît un succès total en 2017 avec la parution de neuf livres qui sont entre autres « La Rançon de l’Amour » qui est un Recueil de nouvelles, « La Flamme de l’Espoir : quelles sont nos limites ? »; « D’Ici et Ailleurs : Qui suis-je ? » ; « D’Amour ou d’Espoir : la force… elle est en moi » ; « Entre Deux » qui est un recueil de nouvelles, « Psychose : la peur dans la peau » ; « Pour le Meilleur et pour le Pire » constitué de 3 tomes ; « Et Si » paru en 2 tome ; et « Incursion Dangereuse » paru aussi en 2 tomes. L’année dernière, sa bibliothèque a été enrichie avec la parution de deux livres le 20 décembre à savoir : « l’Ingénue » ; et « Aury, Tais-toi !».

Cette année elle annonce la parution de son nouveau livre intitulé Le Sentier de la Vie, Zen Enying, la date de parution n’a pas encore été décidée par l’éditeur. C’est un recueil de poème dont une partie est en Fang une langue parlée au Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, Congo, Sao-Tomé.

 

© Afrique-54.com | Eric Ngono

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here