« La destination minière Cameroun est une destination prometteuse ». tels  sont les propos du Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, Gabriel Dodo Ndoke au sortir d’une séance de travail qu’il a présidée le 29 août 2019 dans son département ministériel en prélude à la Conférence Internationale d’Investissement des Mines et Exhibition du Cameroun (CIMEC).

La Banque Mondiale et le Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique(MINMIDT) ont,  à travers le Programme de Renforcement des Capacités dans le Secteur Minier (PRECASEM), présenté le potentiel minier Camerounais qui enregistre plus de 300 nouvelles anomalies et indices.

 

 

La conférence Internationale d’Investissement des Mines et exhibition du Cameroun qui se tiendra du 02 au 04 septembre 2019 au Palais des congrès de Yaoundé, sera une occasion idoine pour le pays de promouvoir les richesses de son sous-sol. Près de mille participants sont attendus à cette troisième édition de la CIMEC. Ils sont originaires du Canada, Afrique du Sud, Angleterre, Danemark, France, Australie, Amérique, et Afrique. Ces participants sont des exposants, délégués, des panélistes nationaux et internationaux, des experts des activités connexes du secteur minier, des juristes, des économistes, des assurances, des environnementalistes et des enseignants d’université tous résolus à découvrir et à apprécier le potentiel minier Camerounais.

Ce grand rendez-vous permettra au ministre Gabriel Dodo Ndoke de présenter aux investisseurs de ce secteur les résultats des travaux de levés géophysiques aéroportés effectués dans le cadre du Programme de Renforcement des Capacités dans le Secteur Minier (PRECASEM). Ces recherches qui ont été effectuées pendant cinq ans, ont permis aux chercheurs d’effectuer des prélèvements de plus de 18 000 échantillons qui sur cinq régions du pays ont signalé des anomalies significatives de l’or, le cobalt, le rutile, l’uranium, les métaux de base, les éléments de terre rares et bien d’autres.

Le coût de ces travaux est évalué à 34 803 000 000 de francs CFA grâce au soutien de la Banque Mondiale. C’est le résultat satisfaisant de ces recherches qui font dire au Ministre Gabriel Dodo Ndoke que « le Cameroun est bel et bien une terre d’opportunité dans le secteur minier. Le cadre du CIMEC qui s’ouvre à partir du 02 septembre permettra aux uns et aux autres au Cameroun et à travers le monde d’en avoir la confirmation. Il sera un véritable tournant, le Cameroun présentera un autre visage ».

Les échanges coordonnés par le Ministre des Mines, ont permis aux investisseurs exploitants miniers du Cameroun face à la presse, de présenter l’état de santé de leurs exploitations et leurs perspectives d’avenir. C’est dans cet esprit que James Castiau, Directeur Général de CAMALCO spécialisé dans la recherche de la ressource d’or, installé depuis plusieurs années au Cameroun, a exprimé son satisfecit face à la richesse du sous-sol Camerounais qui pourrait drainer davantage les investisseurs.

 

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here