C’est à l’occasion du lancement des activités marquant le 30e anniversaire de la Convention relative aux Droits de l’Enfant le 12 juin 2019 au siège de l’UNICEF à Yaoundé que la chanteuse camerounaise s’est officiellement engagée à joindre sa voix au plaidoyer en faveur des droits de l’enfant.

L’artiste musicienne camerounaise a un nouveau rôle à jouer. Il y’a quelques semaines, elle nous annonçait sa nouvelle collaboration avec « Empire company », aujourd’hui, l’interprète de « coucou » a révélé au cours d’un point de presse qu’elle est désormais ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance en abrégé UNICEF.

Un choix que le représentant des Nations Unies a justifié au cours dudit point de presse : « Charlotte DIPANDA fait partie de ces célébrités et personnes influentes dont l’engagement peut permettre à attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur la situation des enfants au Cameroun et au – delà ».

Signée par le Cameroun le 27 octobre 1990 et ratifiée  le 11 janvier 1993, la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE) fait partie des instruments juridiques internationaux de garantie et de protection des droits de l’Homme. Elle a pour objectif de protéger les droits de tous les enfants du monde ; bien que sa mise en œuvre semble être de très loin un long fleuve tranquille dans notre société actuelle. La célébration de ce 30e anniversaire était l’occasion d’offrir au Cameroun une opportunité unique de réaffirmer son engagement à appliquer pleinement la convention relative aux droits de l’enfant, à collaborer avec le secteur privé et la société civile pour faire respecter les droits de l’enfant au niveau national et à faire connaitre et comprendre ces droits dans les communautés du pays.

C’est dans cet horizon que s’illustre l’icône de la musique camerounaise charlotte DIPANDA qui, à 34 ans a choisi de se faire porte-voix et défenseur de tous les enfants. Pour ces derniers, la chanteuse à la voix suave a beaucoup à offrir. L’UNICEF vient de lui confier cette noble tâche qu’elle dit accepter avec beaucoup de joie et de tendresse : « j’aime ce devoir de citoyenne, celui de me sentir concernée par les problèmes de notre société et davantage ceux liés à la petite enfance. Je suis très honorée que l’UNICEF me fasse confiance pour les accompagner dans les actions qu’ils vont mener. ».  Une fois cet engagement pris, le temps est désormais à l’action : charlotte DIPANDA a entamé ce jeudi, 13 juin son périple par la ville de Monatélé dans le Département de la Lékié pour prendre part à la journée d’activation de la célébration du 30e anniversaire de la CDE.

Notons également que, jusqu’au 20 novembre 2019, des actions de communication et divers plaidoyers destinés à influencer des changements significatifs et accroître la sensibilisation et la compréhension de la CDE chez les enfants, les jeunes et le grand public, seront programmés.

 

 

Amandine NGOGANG

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here