Le Ministre des Mines de l’Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT), Gabriel Dodo Ndoke a modéré le 19 février 2019 à Yaoundé, la table ronde des investisseurs nationaux pour la mise en œuvre du Technopole Agro-industriel d’Ouassa-Babouté.

Le projet du technopole d’Ouassa-Babouté, va se réaliser suivant le modèle des « smart city ». Il consiste en la mise en place d’une zone industrielle de transformation de haute technologie. Cet outil sera doté d’un centre de recherche et de développement de haut niveau capable d’accueillir des chercheurs de niveau international. On y rencontrera en outre, une infrastructure d’accompagnement des entreprises et des producteurs de matières premières, ainsi qu’une zone commerciale et de service aux entreprises.

Deux experts, parmi lesquels Ndjali Beng, Directeur du Développement Technologique et de la Propriété Industrielle au MINMIDT, ont tour à tour présenté la technopole agro-industrielle d’Ouassa Babouté comme un outil de développement agro-industriel. Et ce, à travers l’innovation technologique comme opportunité et avantage d’investissement. Ces travaux qui se sont déroulés simultanément avec la tenue de la 7ème édition du Salon Promote à Yaoundé, constituent une opportunité idoine pour séduire des éventuels partenaires financiers.

Le projet d’Ouassa-Babouté permettra entre autre, de mettre en place un système de développement inclusif intégrant les bassins de production situés dans les zones rurales et baser sur des accélérateurs de l’innovation. L’autre caractère fort de ce projet à coté de tout ce qui a été dit, est qu’il sera un important lieu de tourisme technologique.

Le coût de cet important investissement est estimé à 120,175 milliards FCFA. Le technopole d’Ouassa-Babouté est soumis au mode de financement Partenariat Public Privé (PPP). Au terme de l’appel public à manifestation d’intérêt lancé le 02 avril 2018, une procédure de contractualisation est en cours avec un promoteur. L’implication des acteurs nationaux constitue un axe prioritaire, en vue d’une réelle appropriation nationale de cet important outil de développement industriel du Cameroun.

Les acteurs sont appelés à investir financièrement et économiquement dans la réalisation des activités d’exploitation du technopole. La table ronde agro-industrielle du 19 février 2019 a connu la participation des institutionnels, des opérateurs économiques locaux, des institutions financières internationales et d’autres acteurs locaux. Les échanges se sont déroulés autour du thème principal : « Investir dans l’innovation technologique pour le développement agro-industriel au Cameroun : enjeux et opportunités ».

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here