Département de la Lékié : La percée stratégique du FDC inquiète le RDPC

L’ascension du Front des Démocrates Camerounais (FDC) du Président Denis Emilien Atangana dans ce bastion du parti au pouvoir, fait perdre le sommeil aux responsables du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC).

 

Rappelons que les activités du Front des Démocrates Camerounais sont encadrées par un décret du Ministre de l’Administration Territoriale.  Après l’installation du bureau national, la Lékié a son bureau départemental depuis le 14 décembre 2018. Simon Nga Souga et son équipe sont dore et déjà à pied d’œuvre et plongés dans les Législatives et Municipales 2019.

Dénis Emilien Atangana, Président National du parti se revendique plus que jamais de la jambe du fondateur du Parti des Démocrates Camerounais (PDC). Lors de son  discours d’installation, le natif de Monabo a déclaré : « André Marie Mbida a façonné notre âme démocratique, il a laissé un héritage que l’élite de la Lékié travestit depuis 36 ans. »

 

Fondé pour réhabiliter l’héritage politique, le FDC est engagé dans la conquête de la Lékié. L’affrontement avec le RDPC, comme le prédisent certains observateurs de la scène politique, sera rude. Il faut souligner que les mois de janvier et février sont très importants pour le FDC. L’agenda prévoit une flopée d’installations des bureaux FDC dans tous les arrondissements de la Lékié.

 De l’avis du Président National du Front des Démocrates Camerounais, les villes de Mbalmayo dans le Nyong et So’o et Ngoumou dans le Nyong et Mfoumou, verront leurs bureaux installés au mois de février. D’autres localités du Cameroun sont ciblées. Il s’agit notamment de Messamena à l’Est et Maroua dans l’Extrême-Nord.  

Les populations estiment que le  RDPC a suffisamment brûlé la Lékié. Il faut sortir ce département plongé dans l’enfer depuis de longues années. Les jeunes voient d’un mauvais œil le fait que des vieillards n’ayant rien bâti par leur parcours administratif, s’agglutinent dans les municipalités et à l’Assemblée Nationale. « Le Cameroun est dirigé par des octogénaires avides pendant que les jeunes croupissent dans la misère, » regrette Emilien Atangana. Malgré l’importance économique de Monatélé, la cité n’est pas reliée au réseau national par une route praticable.   

Le Front des Démocrates Camerounais caresse le rêve de représenter le peuple au Parlement et dans les collectivités locales décentralisées. La stratégie de développement du FDC consiste à réunir les conditions d’épanouissement des populations dans le département de la Lékié, pour limiter le phénomène de l’exode rural.

 

 © Joseph Ayangma, La Voix Des Décideurs

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here