Cameroun : Le Prince Théophile Kwendjeu désigné Ambassadeur de développement de Ntui

L’humanisme de  Prince Théophile Kwendjeu a été célébré dans le chef de lieu du département du Mbam et Kim lors de son anoblissement au rang Grand Notable de la Cour royale de la Chefferie de Ntui ville  le 22 décembre 2018.

 

Il est 12 h 35 minutes à Ntui. L’effervescence est totale et l’ambiance électrique quand le Prince Kwendjeu est accueilli par  les populations enthousiasmées et autres dignitaires de  la Cour Royale de la Chefferie de Ntui ville dirigée par  sa Majesté Marcel Georges Mandoh.

Au rythme des sonorités originales de la femme rurale et à la grande admiration  des enfants, des jeunes, des hommes et certains responsables du clergé, Prince Théophile Kwendjeu, après avoir bravé toutes les péripéties  d’une  route poussiéreuse moins praticable de 68 km qui relie Sa’a à Ntui, accèdera à la haie d’honneur érigée à son honneur.

 

 

La cérémonie d’anoblissement de Prince Théophile Kwendjeu a été couplée à la messe de la Commémoration des Saints  célébrée chaque année, à la chefferie Ntui ville à l’initiative de Sa Majesté Marcel Georges Mandoh. Le gardien de la tradition  dans son mot de bienvenue, dévoilera devant l’assemblée les raisons du choix de la Cour Royale de faire de son hôte Grand Notable.

« Ce que l’on fait le ciel le rend ; le bien que l’on garde la terre le prend. On ne donne jamais rien sans l’avoir reçu et tout ce qui n’est pas donné est perdu. Donc, le prince sachez que vous allez recevoir au centuple pour que vous continuiez à nous aider », déclarera Sa Majesté Marcel Georges Mandoh en paraphrasant quelques   passages bibliques sous le contrôle de l’Abbé Pierre Marie Bekona,  Curé de la Paroisse Saint Joseph de Ntui le célébrant du jour.

Prince Théophile Kwendjeu, un symbole de la bienfaisance

Lors de son homélie, l’Abbé Pierre Marie Bekona,  a invité les uns et les autres à cultiver l’amour et la bienfaisance.  En facilitant la compréhension de l’Évangile du Jugement dernier, l’officiant  a demandé  à l’Assemblée de prendre un engagement: « Nous prenons la résolution de cesser de faire le mal et d’apprendre à faire le bien.» Pour  ce prélat, le Prince Théophile est un cas d’école : «Un frère venu de loin nous le montrer. Aujourd’hui, nous l’accueillons à la chefferie. Profondément touchés par le geste qu’il a posé… Il nous a surpris. Et c’est ça qui doit nous marquer. Avec ce geste, nous devons apprendre à faire le bien sans discrimination sans distinction d’origine», a-t-il relevé.

A la différence des hommes politiques qui excellent surtout dans les fausses promesses politiques, Prince Théophile Kwendjeu reste identifiable par ses faits et gestes en faveur des couches sociales défavorisées. L’on n’a pas besoin d’être natif d’une localité pour exprimer son élan de générosité.

Un message fort évocateur et illustratif que L’Abbé Pierre Marie Bekona n’a pas hésité à faire comprendre à ses ouailles : «Voilà un frère qui nous a montré par des preuves ce que c’est que l’amour. Vous ne le connaissiez pas ici. Il n’est pas d’ici. Mais il a entendu parler du malheur dont notre école de la mission a été victime. Surtout   la tempête qui a emporté la toiture. Je ne sais pas combien des gens de Ntui sont venus seulement voir. Quand on n’a rien, on se lamente au moins. Car, cet incident qui est survenu  à la rentrée scolaire a failli hypothéquer l’éducation  de nos enfants. Cela ne disait rien à certains parents qui pouvaient, selon eux, aller inscrire leurs enfants  dans d’autres écoles de la ville. Mais Dieu nous a envoyé quelqu’un. Il a parlé dans son cœur de venir aider ses frères de Ntui qui souffrent pour que nous puissions recevoir ses dons à l’école de la Mission Catholique de Ntui.»

Bénédiction

Ces mots de l’homme de Dieu seront suivis par la bénédiction et la remise par Sa Majesté Marcel Georges Mandoh des attributs au nouveau Notable, devenu Ambassadeur de la Prospérité et du Développement de la ville. C’était en présence   d’Aboubakary Haman Tchiouto, Sous-préfet de Ntui qui a remercié et  félicité le fils adoptif du Mbam et Kim avant le coup d’envoi des réjouissances populaires.

 © Marcien Essimi ǀLa Voix Des Décideurs en collaboration Afrique-54.com

 

RÉACTIONS…………………………

Aboubakary Haman Tchiouto, Sous-préfet de Ntui

 « Je le remercie au nom de toute la communauté de Ntui »


« Je voudrais très sincèrement au nom de toute la Communauté de Ntui remercier le Prince Théophile pour tous les actes qu’il a posés dans cette ville en occurrence la réhabilitation de l’Ecole de la Mission Catholique de Ntui qui avait été ravagée par le vent. Il a réhabilité cette école. Il a mis à la disposition des élèves des kits scolaires. Ce qui va sans doute booster le développement de l’éducation à Ntui. Je voudrais donc féliciter  sincèrement le Prince Théophile ici présent qui a  été fait Notable de la Chefferie de Ntui ville.  C’est juste une reconnaissance (…) Les relations seront saines. Nous attendons que le Prince nous apporte toujours ce soutien en matière de développement.»

 


 

DEUX QUESTIONS A 

 Sa Majesté Mandoh Georges Marcel, Chef de 3eme  de Ntui ville

 « Sa notabilité est un symbole immortel »

Majesté qu’est-ce que ça représente pour vous le fait que le prince Théophile Kwendjeu soit notable dans votre Cour ?

Je voudrais d’abord vous dire que tout ce que Dieu fait est bon et que le Prince est un homme que  Dieu a choisi. Parce qu’aussitôt  qu’il a appris le désastre qu’a connu l’école de la Mission Catholique de Ntui, il n’a pas cherché à savoir d’où venaient ces gens. Pour nous, c’est une marque très affective. Voilà pourquoi nous nous sommes mis au travail pour savoir ce que nous pouvons lui donner pour lui exprimer notre gratitude. Je crois que la notabilité que nous avons fait de lui est un symbole immortel.

Concrètement qu’est-ce que vous attendez de lui ? Qu’est- ce qu’il doit faire en tant que Notable du développement ?

En tant que Notable du développement, nous attendons de lui rien que des œuvres sociales. Il pourra le faire dans le cadre de son initiative ou encore à la suite  notre sollicitation parce que,  qui dit merci  en demande encore. Nous pensons que beaucoup de choses restent à faire. A l’instar d’une maison culturelle qui va abriter  non seulement les Notables mais la Communauté dans ses diverses activités socioculturelles.

 


Abbé Pierre Marie Bekona,  Curé de la Paroisse saint joseph de Ntui lors de son homélie

« Voilà un frère qui nous a montré par des preuves ce que c’est que l’amour »

Voilà un frère qui nous a montré par des preuves ce que c’est que l’amour. Vous ne le connaissiez pas ici. Il n’est pas d’ici. Mais il a entendu parler du malheur dont notre école de la mission a été victime. Surtout   la tempête qui a emporté la toiture. Je ne sais pas combien des gens de Ntui sont venus seulement voir. Quand on n’a rien, on se lamente au moins. .»


 

Bebeng Bernard Benjamin, Notable de la chefferie de Ntui ville

 « Nous lui disons merci »

 « Nous l’avons admis dans la notabilité de Ntui ville pour que les bonnes œuvres le suivent parce que la Bible dit que « ses œuvres le suivront ». Pour les actes qu’il a posés dans ce village et parmi nous, nous lui disons merci. Ces remerciements passent par son introduction ce jour dans la vie traditionnelle de ce village. (…) Le Grand Notable  Prince Théophile Kwendjeu n’est plus Bamiléké. Pour nous, il est désormais Sanaga de Ntui dans la chefferie de Biandong. Et qu’il soit à l’aise chez-lui, ici dans le Bam et Kim ».

 

Madame Antoinette Mandoh, Epouse du chef

« Grande est notre joie d’avoir un nouveau notable »

«Grande est notre joie parce qu’on a eu un nouveau Notable dans notre Chefferie Ntui ville. Nous les femmes, nous sommes tellement contentes. Il est le bienvenu parmi nous nous.   Il est désormais le nôtre. Chez-nous, on ne fait pas la discrimination. Et cette chefferie  est fidèle à sa tradition qui remonte depuis les temps anciens : accueillir tout le monde sans discrimination.  Le Prince Théophile devient notre fils. »

 

 


 

Prince Théophile Kwendjeu, nouveau Grand Notable

 « Je respecterai mes engagements »

« Je suis heureux de me retrouver dans cette chefferie et en ce moment où de commun accord et devant toute la grande famille de la chefferie de Ntui, je suis honoré. Et par la grâce de Dieu, c’est devant le Curé de la Paroisse par laquelle est venue cette grâce. Je voudrais dire merci à Dieu. Merci à Dieu qui a fait de mon père, sa Majesté, le chef de cette communauté. Je voudrais dire merci à Dieu qui m’a permis de poser cet acte modeste en faveur de mes frères cadets de cette région qui est la mienne puis que je suis un Camerounais. Je ne me sens pas étranger ici. J’aurais reçu ou pas cette attribution, je serai toujours un fils de Ntui. Permettez-moi de vous dire ici et solennellement que je remplirai comme un loyal fils de ce village, les attributions qu’on vient de me donner. Je respecterai les engagements tenus en ces lieux. En restant fidèle aux principes de ce village, aux principes de notre Nation le Cameroun où nous sommes tenus en tant que citoyen modèle de respecter nos lois, de respecter les institutions qui les incarnent, de respecter les responsables des Eglises. Quelle que soit l’Eglise, il y a un seul Dieu vivant, éternellement béni.»

 

Propos recueillis par Marcien Essimi

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here