Le roi Mohammed VI lance un appel au Parlement : notre pays a besoin d’un nouveau modèle de développement


Le roi du Maroc , Mohammed VI , a fait cette déclaration il y a quelques jours, au Parlement à Rabat, à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle année législative : le Maroc a besoin d’« un nouveau modèle de développement », car le modèle actuel est « inapte à satisfaire » aux besoins de notre peuple, et les autorités doivent agir en conséquence.

 

 

« Le Maroc a réalisé des progrès manifestes, mondialement reconnus », a déclaré le roi. « Le modèle de développement national, en revanche, s’avère aujourd’hui inapte à satisfaire aux demandes pressantes et aux besoins croissants des citoyens, à réduire les disparités selon les catégories et les écarts territoriaux, ainsi qu’à réaliser la justice sociale. » Il a ensuite « invité le gouvernement, le Parlement et les différentes institutions ou instances concernées, chacun dans son domaine de compétence, à reconsidérer notre modèle de développement pour le mettre en phase avec les évolutions que connaît le pays. » Mohammed VI a souligné que le peuple marocain « a besoin d’une justice équitable et efficace, de hauts niveaux d’éducation, de services de santé de bonne qualité et d’une administration publique loin de toute forme de clientélisme. »

« Nos jeunes qui représentent plus d’un tiers de la population et qui souffrent de l’exclusion sociale et du chômage. La jeunesse s’affirme comme un nouvel acteur clé, et exerce une influence significative sur la scène nationale », a expliqué le roi

Le roi a souligné la nécessité d’une « mise en œuvre efficace des projets de développement programmés et mis en chantier ; corrélativement, la recherche de solutions pratiques et réalisables aux vrais problèmes des citoyens et des réponses adaptées à leurs demandes raisonnables et à leurs attentes légitimes. » Son discours est disponible dans le communiqué publié sur le site Internet officiel du gouvernement. Le roi a ajouté : « En parallèle, il importe d’assurer un suivi rigoureux et continu de l’état d’avancement des programmes sociaux et développementaux, et d’accompagner les travaux engagés en les soumettant à une évaluation régulière et intègre. »

D’après le roi, « le progrès enregistré au Maroc ne profite pas à tous les citoyens », en particulier « nos jeunes qui représentent plus d’un tiers de la population et qui souffrent de l’exclusion sociale et du chômage. La jeunesse s’affirme comme un nouvel acteur clé, et exerce une influence significative sur la scène nationale », a expliqué le roi, « et ces questions sont indissociables des problématiques de croissance, d’investissement et d’emploi. »

« Aujourd’hui, les Marocains ont besoin d’un développement équilibré et équitable, garant de la dignité de tous, générateur de revenus et d’emplois, notamment au profit des jeunes ; un développement qui soit en mesure de contribuer à l’instauration d’un climat de paix et de stabilité, et capable de favoriser une insertion réussie dans la vie familiale, sociale et professionnelle », a ajouté le roi.

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here